Ceux-ci envisagent d’ailleurs des actions de protestation dans les jours qui viennent. "Une réunion aura lieu demain du côté francophone et mercredi du côté des organisations néerlandophones. Nous voulons attendre de voir ce qu’il ressort des discussions de nos camarades flamands pour prévoir des actions communes. À ce stade, nous envisageons en tout cas d’aller jusqu’à des actions de grève la semaine avant les vacances de Pâques", affirme Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement.

"On nous dit que les nouveaux variants sont plus contagieux et on ne fait rien pour protéger les enseignants. On ne nous offre même pas de perspective au niveau de la vaccination. C’est incompréhensible", justifie-t-il.

Le mois passé déjà, les syndicats exigeaient en front commun "un plan clair de vaccination prioritaire pour les personnels de l’enseignement", considéré comme "le seul moyen de retrouver l’école telle qu’elle doit être".