Deux personnes contaminées par le coronavirus y ont été identifiées, selon les informations de nos confrères de La Capitale. "On a été confronté à un cas de Covid. Toutes les mesures sanitaires qui sont en vigueur ont été immédiatement mises en œuvre ce qui nous a permis de détecter un deuxième cas positif", a confirmé le Palais.

Mais une source interne aurait confié ne pas avoir été mise au courant par le Palais de l'état de santé de ses collègues atteints du coronavirus. "L'un des cas positifs est celui d'un manager", ajoute la source. "Il l'a dit à un de ses employés, et ces deux personnes sont maintenant chez elles". Mais la raison évoquée pour leur absence était un simple mal de gorge : le personnel n'a donc pas été testé ou mis en quarantaine. 

"Nous sommes du bétail aux yeux de ce manager", déplore la source. "Ils ne nous ont pas dit qu'il s'agissait du coronavirus pour ne pas nous inquiéter, mais surtout : pour faire fonctionner le château à tout prix !"

L'employé explique avoir appris par l'une des deux personnes malades qu'il s'agissait bien du coronavirus. Il s'est alors fait tester dans la foulée. "J'ai été testé mardi et j'ai attendu d'avoir la preuve que le test était négatif avant de reprendre le travail", explique-t-il. "Le problème est que les personnes qui sont absentes pour cette raison sont traitées de profiteurs".

"Nous avons été en contact avec deux personnes infectées toute la semaine", poursuit l'employé. "On pouvait voir qu'ils n'allaient pas bien, et pourtant nous avons travaillé avec eux sans masque. Je suis sûr qu'il y a encore des cas positifs. Ça va être l'enfer de travailler ici. Tout le monde tousse et se sent malade. Il n'est pas normal que nos familles et nos vies soient mises en danger de la sorte", conclut la source, précisant que tous les employés ne sont pas vaccinés.