En réaction au conflit armé qui a déjà poussé en moins d’une semaine des centaines de milliers d’Ukrainiens à quitter leur pays et en a tué des dizaines d’autres, de nombreux Belges tiennent à afficher leur solidarité et à se rendre utiles. Des fleurs, des dessins et des bougies ont été déposés devant l’ambassade d’Ukraine à Bruxelles, qui a lancé un appel aux dons ce week-end. Depuis lors, les allées et venues sont incessantes. Toute aide financière ou matérielle est la bienvenue. Sont particulièrement recherchés : les médicaments et les équipements médicaux au sens large (défibrillateur, glucomètres, instruments de chirurgie…) mais aussi les couvertures et sacs de couchage, le matériel hygiénique, les ordinateurs, les téléphones portables, les bougies et le matériel de protection (casques et gilets pare-balles). L’ambassade accueille les dons sept jours sur sept et 24 heures sur 24.

Par ailleurs, de nombreux Belges ont fait savoir qu’ils étaient prêts à accueillir et héberger des réfugiés ukrainiens chez eux. Selon le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi, "un grand élan de solidarité s’est déclenché ces derniers pour aider les Ukrainiens en fuite".

"La quantité de courriels et de messages reçus de la part des gens est énorme. Tout le monde veut aider. Cette guerre en Ukraine ne laisse personne indifférent. Il est important que nous ayons une approche coordonnée pour aider les Ukrainiens qui fuient. Nous le faisons par l’intermédiaire du Centre de crise et des autorités locales. Vous avez de la place disponible et vous êtes prêt à recevoir des personnes venant d’Ukraine ? Ne manquez pas de le signaler à votre commune", enjoint-il, dans un communiqué. Dans un avenir proche, des solutions devront être trouvées pour fournir un logement à long terme mais aussi un emploi et des possibilités de scolarisation à ces familles.

La Croix-Rouge de Belgique a elle aussi lancé un appel aux dons pour aider la population ukrainienne. Ceux-ci permettront à la Croix-Rouge ukrainienne de venir en aide à un plus grand nombre de civils. "Les populations civiles, qui ont déjà enduré 8 années de conflit, doivent être protégées et assistées. Les infrastructures civiles doivent être épargnées. Le mouvement Croix-Rouge est tout entier mobilisé dans la réponse d’urgence pour soutenir et protéger la population civile", explique l’organisation.

D’autres organisations non gouvernementales telles que Médecins Sans Frontières et l’Unicef font appel à la générosité de la population belge pour fournir une assistance en Ukraine. Les Nations unies ont également mis en place un fond humanitaire ukrainien destiné à aider les organisations locales.