Son message est clair: "Ne vous ruez pas dans les gares car les places seront limitées". "La SNCB a déployé ce mardi une offre de trains maximale, tout en canalisant au mieux les voyageurs afin de respecter les règles sanitaires", assure-t-elle. La société avait prévu mardi 40 trains sur les heures de pointe vers la mer, et 3 trains en réserve, pour y acheminer quelque 30.000 voyageurs, détaille la CEO.

Elle souligne que la responsabilité de la SNCB est de "veiller à ce que chacun puisse disposer d'une place assise, sans incident". Mais elle tient à rappeler que la société ferroviaire n'est pas "la police". "Notre personnel fait son maximum pour orienter les gens, canaliser les flux, mais la SNCB, seule, ne peut pas tout assumer", pointe Mme Dutordoir.

Elle évoque une "responsabilité collective, qui doit amener tous les maillons d'une même chaîne à travailler de concert. La pandémie n'aime pas les jeux politiques, il ne sert à rien de se refiler la patate chaude et je refuse qu'avec la SNCB, on tire sur l'ambulance".

La CEO enjoint à lancer "un vaste appel à la population pour la prévenir de ce qui va arriver": "que la capacité sera réduite de moitié et qu'il faudra donc éviter que trop de gens se présentent en même temps pour prendre le train".