De Lijn et la Stib ont déjà pris leur décision. La SNCB et les Tec devraient le faire pour lundi ou mardi au plus tard

BRUXELLES On ne devrait pas connaître de grandes manifestations dans les rues de Bruxelles le 6 octobre prochain.

En effet, s'il se confirme que les transports en commun font tous grève, cela limitera le nombre de personnes ayant envie de déambuler avec des calicots pour revendiquer une augmentation du pouvoir d'achat. Actuellement, les Tec et la SNCB n'ont pas encore définitivement rejoint le mouvement.

Lundi, la position de la SNCB devrait être affirmée avec plus de précision. Pour les Tec, lundi ou mardi, une position unanime pourrait se dégager. Il n'est toutefois pas exclu que certains Tec fassent grève et pas d'autres, selon certains syndicalistes contactés.

Pour le réseau De Lijn, la situation est plus claire. Le front commun syndical de la société de transport public flamande De Lijn a lancé un appel à une grève de 24 heures le 6 octobre prochain. Cet appel a été lancé dans le cadre de la journée d'action nationale que les syndicats organisent ce jour-là. Les syndicats organisent une journée d'action nationale afin de protester contre l'absence de mesures visant à améliorer le pouvoir d'achat.

Les syndicats de De Lijn soutiennent le mouvement et veulent organiser une grève de 24 heures. "De cette manière, nous voulons permettre à chaque membre du personnel de prendre part aux actions", soulignent les syndicats. Les syndicats demandent aux voyageurs de prendre leurs dispositions pour le 6 octobre.

Métro touché égalementpar l'action

Les syndicats de la société de transport public bruxelloise Stib ont appelé, vendredi, à une grève de 24 heures lors de la journée d'action syndicale du 6 octobre prochain, a-t-on appris dans un communiqué de la CSC-CCSP.

Nul doute que cela provoquera une augmentation de travail pour les taxis. Aucune action à ce stade-ci n'est prévue du côté des aéroports nationaux et régionaux. Cela pourrait également évoluer.



© La Dernière Heure 2008