Le fabricant américain de matériel médical et leader sur le marché des médicaments injectables estime que la tâche sera difficile. Les autorités belges ont commandé 12 millions de seringues et d'aiguilles à BD, explique M. Alonso. "Chaque habitant doit être injecté deux fois. Cela couvre donc 6 millions de personnes. Or, la Belgique compte près de 12 millions d'habitants. Six millions ne sont donc pas couverts", calcule M. Alonso.

"Je sais que 4 millions d'unités supplémentaires ont été commandées à un concurrent, de quoi vacciner 7 à 8 millions d'habitants", ajoute-t-il. Il reste donc selon lui un écart de 3 à 4 millions d'habitants à combler pour clôturer la campagne de vaccination, soit environ 8 millions de seringues et d'aiguilles à trouver. Une tâche qu'il estime "très difficile" à accomplir dans les délais promis, le carnet de commande étant déjà rempli jusque 2022.

Augmenter encore la production, qui a déjà triplé, n'est pas envisageable à court terme, explique le directeur.

Les gouvernements doivent également tenir compte du fait que la vaccination contre le Covid-19 devra peut-être se répéter chaque année, comme pour la grippe, poursuit-il.

M. Alonso souhaite un meilleur dialogue avec le gouvernement. "Avant de prendre des décisions, il faut assembler toutes les pièces du puzzle pour voir si elles s'emboîtent vraiment", conclut-il