Le parquet a été informé des faits. Les suspects sont entrés dans la réserve du camp et ont menacé les intendants et chefs. Ils ont exigé leurs GSM, cartes de crédit et portefeuilles. Les enfants n'ont, eux, rien remarqué. Leurs parents ont été avertis et le camp a été interrompu.