Rappelons que, suite à la pandémie, le Concours international Reine Elisabeth de piano de mai 2020 avait dû être annulé. C’est la première fois dans les annales de cet événement. Toutefois, cette 20e session de piano se déroulera bien ce mois-ci, mais sans la présence du public et selon un protocole sanitaire très strict, supervisé par un conseil d’experts.

Parmi les 74 candidats inscrits en 2020, 64 participeront à la première épreuve. Fait inhabituel, ce sont 53 hommes et seulement 11 femmes (!) de 19 nationalités différentes. Comme à l’accoutumée depuis de nombreuses années, c’est la Corée qui l’emporte avec ses 11 candidats ; la Russie en compte 10, le Japon 7, la France 4, l’Allemagne et l’Italie 2. Un seul pianiste représentera le Portugal. Il en sera de même pour les Pays-Bas, la Serbie, la Roumanie, la Hongrie, la Turquie, la Thaïlande, Israël… Aucun belge n’avait été retenu, sur base d’un dossier et d’une vidéo, lors des présélections à huis clos en 2020.

Changement de règlement

La première épreuve se déroulera à Flagey du 3 au 8 mai. Chaque concurrent s’y produira dans un récital de vingt minutes. La suite est marquée par un changement important concernant le règlement. En effet, les candidats admis en demi-finale seront 12 au lieu de 24 et 6 seront sélectionnés pour la finale ; cela permettra à chacun d’obtenir un Prix et évitera la déception des 6 derniers, cités par ordre alphabétique, selon le souhait de S.M. La Reine Fabiola.

Toutes les prestations du concours seront retransmises en direct en radio et en télévision à la RTBF et à la VRT. Premier rendez-vous donc à ne pas manquer : le lundi 3 mai, à 16 heures.