La fermeture des parcs pourrait être décidée par le gouvernement.

Plusieurs spécialistes réclament des mesures plus radicales en termes de lutte contre le coronavirus. C’est le cas de Marc Wathelet, virologue qui réclame un lockdown, soit un confinement total et absolu de l’ensemble de la population.

Concrètement, que changerait le lockdown ? Précisons qu’un durcissement drastique n’est pas à l’ordre du jour dans notre pays. Il dépendra principalement de l’évolution de la courbe des contaminations, laquelle n’est pas pour l’instant exponentielle.

En cas de passage au niveau supérieur, les activités qui se poursuivent dans de nombreuses entreprises "non vitales" seraient clairement dans la ligne de mire.

Dans ce cas de figure, le télétravail, qui s’est fortement développé, devrait se généraliser. Sauf exceptions, comme pour le personnel soignant, les pharmacies, mais aussi les commerces alimentaires.

Plus question de se rendre au bureau donc, comme c’est encore le cas pour des dizaines de milliers de Belges.

Les autorisations de sortie pourraient être encore restreintes, notamment en ce qui concerne les promenades, qui restent autorisées sous certaines conditions.

Les cérémonies d’enterrements sont également des réunions à risque. "Mais c’est sans doute là l’une des limites humaines bien compréhensibles dans la lutte contre le coronavirus car cela relève du sentiment bien légitime des gens de dire au revoir à leur proche lors d’obsèques", souligne Tommy Leclerc, gouverneur de la province de Hainaut.

Un couvre-feu pourrait aussi être mis en place avec ordre pour la police de le faire respecter.

Parcs et livraisons dans le collimateur

Les livraisons pourraient être remises en question. En effet, la poste continue de livrer les colis commandés via Amazon, la Fnac, Décathlon et les restaurants livrent également les repas à domicile. Les crèches devraient également fermer.

On constate une irritation grandissante des services de police face aux abus de personnes qui ne respectent pas les recommandations et se ruent vers les parcs, faisant fi des règles de distanciation sociale. "Le gouvernement est conscient de ce problème", nous indique une source gouvernementale. " Des mesures plus strictes pourraient être prises quant aux règles de sortie mais cela dépendra fortement de l’évolution de la courbe des contaminations."

Il n’est toutefois pas question pour l’instant d’un confinement total ou lockdown.

© D.R.