Le couvre-feu était fortement pressenti et sans grande surprise, Alexander De Croo a confirmé que la Belgique allait l'instaurer à partir de lundi 19 octobre. Comme nous vous l'annoncions en exclusivité, il sera d'application dans tout le pays entre minuit et 5h du matin, un créneau horaire bien plus court que chez nos voisins français (de 21h à 6h, en île-de-France et dans 8 autres métropoles). Jusqu'ici, seules les provinces du Brabant wallon et du Luxembourg avaient pris une telle mesure.

Que cela signifie-t-il concrètement ? Que tous les déplacements, non-essentiels, seront interdits entre ces heures et qu'il faudra rester chez soi. Il sera par contre encore possible de sortir en cas d'urgence médicale, ou si vous devez vous rendre au travail (le télétravail devient obligatoire pour toutes les professions qui peuvent le mettre en place). "Tout le reste, c'est non!", a lancé le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (s.pa). "Nous prenons cette mesure parce que nous n'avons pas envie que les gens organisent des fêtes chez eux. On sait que la tentation est grande mais ce n'est vraiment pas conseillé. Donc le meilleur moyen pour éviter cela, c'est de dire aux gens qu'il ne peuvent pas aller d'un endroit à un autre."

Des contacts rapprochés avec une seule personne

Autre point sensible: les contacts sociaux, qui vont encore être réduits. Désormais, vous ne pourrez avoir de contacts rapprochés qu'avec une seule personne (contre trois actuellement), celle avec qui vous ne respectez pas les distances de sécurité et qui ne fait pas partie de votre foyer.

En revanche, la règle des 4 personnes reste d'application si vous voulez inviter des amis à la maison. Mais il faudra veiller à respecter les règles sanitaires quand vous les inviter. Ces 4 personnes doivent aussi rester les mêmes pendant deux semaines. "Nous ne voulons pas que les gens sombrent dans la solitude", a indiqué Frank Vandenbroucke.