L'oeuvre a été exposée en différents endroits du Vieux Continent et restera en Belgique du 22 septembre au 2 octobre. Le dessin devait servir pour la couverture du Lotus bleu, un album clé de l'œuvre d'Hergé. "C'est le premier de Tintin qui rencontre un véritable succès: un scénario solide, construit et unifié du début à la fin, ainsi que les premières illustrations en couleur dites 'hors-texte', participent au succès du Lotus bleu", situe Artcurial.

Dans cette cinquième aventure, "Tintin ambitionne de démanteler le trafic d'opium international dans un pays dont il ignore tout, la Chine. Accompagné de son nouvel acolyte Tchang, en clin d'œil au propre ami d'Hergé, le jeune détective parvient, au fil de trépidantes péripéties, à surmonter les obstacles qui se dressent contre lui."

Le projet de couverture mis aux enchères, est trop coûteux à reproduire à l'époque en raison de la technique de colorisation utilisée, la quadrichromie. "Cette couverture fut refusée en 1936 par l'éditeur Casterman. Ce dessin fut offert par Hergé en personne au jeune fils de l'éditeur Louis Casterman qui l'a conservé dans un tiroir après l'avoir soigneusement plié en six. Réalisée à l'encre de Chine, aquarelle et gouache sur papier, la pièce est estimée entre 2 et 3 millions d'euros."

A Bruxelles, l'œuvre sera exposée du 22 septembre au 2 octobre, de 10 à 18h00, dans les locaux de la filiale belge d'Artcurial, située avenue Franklin Roosevelt 5 à Ixelles.

Artcurial détient 8 des 10 plus hautes enchères pour une œuvre d'Hergé, dont le record mondial pour un dessin de bande dessinée tous auteurs confondus, décroché au printemps 2014 pour les premières pages de garde des albums de Tintin (2,6 millions d'euros).