Nos peuples ont tissé entre eux des liens innombrables et profonds”, se réjouit-il

Le banquet d’Etat tant attendu de la visite a eu lieu au Palais de Laeken. 172 invités, triés sur le volet, ont pu dîner, en compagnie des Souverains belges et du couple présidentiel français.

Lors de ce traditionnel dîner de gala, le roi Philippe a tenu à exprimer sa “joie” de recevoir Emmanuel Macron à Bruxelles.

“Nous recevons le chef d’Etat d’un grand pays, grand par son histoire, par son rayonnement et par son poids dans le monde”, dit-il. “Nous recevons en vous, Monsieur le Président, un homme pétri de cette belle culture française, un visionnaire donnant un nouvel élan à son pays et à l’Europe, dans un esprit de dialogue et de rassemblement.”

Il poursuit, louant l’amitié qui lie nos deux pays : “Les Belges connaissent et apprécient la France comme un des plus beaux pays au monde, pays des beaux blés, de la grappe et des ruissellements, comme le disait si bien Charles Péguy. Nos peuples ont tissé entre eux des liens innombrables et profonds. Et je suis heureux de relever que cette amitié se traduit aussi dans la bonne entente personnelle entre vous-même et notre premier ministre.”

Avant d’inviter l’assemblée à lever son verre pour le Président et son épouse, le Roi souligne les enjeux européens et difficultés auxquels les pays font face. Il encense également les universités belges. “Comme vous avez pu le constater cet après-midi à Gand et comme vous le verrez demain à Louvain-la-Neuve, nos universités sont à la pointe de l’innovation et nos entreprises creusent quotidiennement de nouveaux sillons dans des domaines d’avenir. Comme vous le verrez aussi à Molenbeek, nos collectivités et nos associations foisonnent d’idées et sont des acteurs clés dans la création de la société de demain. Avec leur capital humain, leurs facultés techniques, l’imagination et l’énergie qui nous caractérisent, nos deux pays, forts de leur amitié, peuvent affronter l’avenir avec confiance.”