Comme le ministre Frédéric Daerden l'annnonçait à La Libre mardi, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé la mise en place d'un fonds d'urgence pour couvrir les pertes de recettes dues au confinement.

Il s'agit de soutenir notamment dans les secteurs de la culture, du sport et de la jeunesse. Le gouvernement communique que ce fonds pèsera 50 millions d'euros et visera aussi à aider, entre autres, les secteurs de la justice, de la santé et de l'administration à faire face aux dépenses dues aux adaptations prévues pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

L'impact budgétaire sera énorme      

Dans sa note préparant cette initiative, Frédéric Daerden envisageait aussi l'impact des mesures destinées à arrêter la propagation du virus sur les finances de la FWB. En effet, 97% des recettes de la Fédération dépendent de la croissance du PIB. Or, dans sa publication de février, le Bureau fédéral du Plan avait revu à la hausse les perspectives de croissance de la Belgique (de 1,1 % à 1,4%) mais "sans tenir compte de l’impact de l’effet négatif de l’épidémie de coronavirus". Aujourd’hui, le commissaire européen chargé du marché intérieur a prévu un impact global de la crise du coronavirus sur la croissance européenne "de 2 à 2,5%"

On sait que, pour la FWB, un point de croissance perdu représentera 85 millions de recettes en moins.