La police belge a interpellé à Maaseik le ressortissant belge d’origine marocaine de 38 ans Khalid Oussaih, que le tribunal correctionnel de Bruxelles avait condamné le 16 février 2006 par défaut pour appartenance active au GICM et à sa cellule dite de Maaseik.

Le Groupe islamique combattant marocain est l’organisation armée islamiste sunnite affiliée à al-Qaida responsable des attentats de Casablanca (45 morts le 16 mai 2003) et Madrid (191 morts et 1.800 blessés le 11 mars 2004). Orthographié au Maroc “KhaledOussayeh”, Khalid Oussaih était l’inculpé n° 7 des 13 jugés en 2006 à Bruxelles au procès du GICM, qui l’avait condamné à 5 ans d’emprisonnement. Khalid Oussaih était jugé pardéfaut à Bruxelles puisqu’il était détenu depuis 2005, en Syrie, pour faux papiers.

À Bruxelles, Lahoussine ElHaski avait écopé de 7 ans de prison.Considéré comme le théologien du GICM, Lahoussine est le frère de Hassan El Haski actuellement détenu au Maroc après avoir été condamné à Madrid pour avoir été l’un des concepteurs des attentats de 2004 dans les quatre trains de banlieue. Le parquet madrilène avait réclamé plusieurs milliers d’années contre Hassan qui a finalement écopé de 15 ans.Selon la police belge, Hassan El Haski a séjourné en Belgique avec son frère, “à Molenbeek, à une date indéterminée entre le 1er janvier 1997 et le 20 mars 2004”les attentats de Madrid datant du lendemain 21 mars 2004. 

Au procès du GICM à Bruxelles toujours où Khalid Oussaih fugurait comme le septième inculpé,le numéro 1 était Abdelkader Hakimi, qui était jugé pour “appartenance à un groupe terroriste comme dirigeant et chef provocateur”et fut condamné à 8 ans. Entre-temps, leurs avocats ont contesté avec réussite ce procès du GICM à Bruxelles: en novembre 2011, la Belgique a dû relâcher Hakimi qui bénéficiait d’une libération immédiate ordonnée par la Cour européenne des droits de l’homme.

Et la Belgique, considérant les risques de torture au Maroc, renonçait aussi à extrader Hakimi vers ce pays pour les attentats de Casablanca en 2003. 

Quant au djihadiste Lahoussine El Haski condamné à 7 ans à Bruxelles, la Belgique a dû lui verser 5.000 €d e dommages et intérêts pour procès inéquitable.

Quant à Khalid Oussaih condamné à 5 ans chez nous, il était donc détenu en Syrie. Entre temps,le Maroc a demandé son extradition à la Syrie et l’a obtenue en avril 2006 pour appartenance à un groupe terroriste proche d’al-Qaida.

Et le voilà donc arrêté en Belgique,à la demande du parquet fédéral.