Un troisième corps sans vie, celui d'un homme, a été découvert et sorti des décombres, signalent samedi les pompiers. Ceux-ci s'activent toujours pour retrouver les personnes disparues.

Le bilan s'élève, pour l'instant, à trois morts. Deux victimes ont déjà pu être identifiées: il s'agit d'un Portugais et d'un Roumain qui travaillaient sur le site. Neuf autres personnes ont été blessées: quatre Roumains, deux Ukrainiens, un Portugais et deux hommes dont les secouristes ignorent encore la nationalité.

A noter qu'un homme que l'on pensait enseveli sous les gravats figure parmi les blessés à l'hôpital. Les chances pour retrouver des survivants sous les décombres s'amenuisent peu à peu mais les secours poursuivent leurs efforts sans relâche.

L'entrepreneur, "choqué", promet une enquête

Democo, l'entrepreneur en charge du chantier, s'est dit choqué de l'incident. "Nous faisons tout pour enquêter sur ce qu'il s'est passé. Nous essayons de répondre à toutes les questions, mais actuellement, c'est encore trop tôt", a ajouté la société. Le directeur Frederik Bijnens précise que les premiers soins et l'attention sont en ce moment portés sur les collègues qui étaient en train de travailler sur le chantier. "Nous sommes en contact étroit avec les services de secours et nous suivons la situation de près. Nos pensées vont à chaque personne qui a été touchée par cet incident, à leurs familles et proches", a-t-il poursuivi.

La ministre de l'Intérieur s'est rendue sur place, le Roi va s'y rendre

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden s'est rendue vendredi soir sur les lieux de l'incident pour encourager les secours. Le Palais royal a annoncé qu'un entretien téléphonique avait eu lieu vendredi avec le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever. Le roi Philippe a présenté ses condoléances et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés . Il a aussi remercié les services de secours. pour leur travail.

Ce samedi, on apprend que le roi Philippe se rendra dans l'après-midi sur le site du drame.