Le Kern s'est réuni mardi soir, après la décision du Conseil d'Etat de suspendre l'obligation de fermeture du secteur culturel imposée par le Comité de concertation du 22 décembre dernier.

Suite à la réunion, il a été décidé d'adapter l'arrêté royal pour répondre à l'arrêt du Conseil d'Etat, a-t-on appris à bonnes sources. Les théâtres, les cinémas et les salles de concert devraient pouvoir rouvrir leurs portes, avec une capacité maximale de 200 spectateurs. La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) se chargera de rédiger le nouvel arrêté.

Un Comité de concertation se tiendra en ce jour avec les entités fédérées pour approuver les nouvelles mesures. Cette réunion se tiendra dans le courant de la journée, pour l'instant l'heure précise n'est pas encore connue

Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) s'est félicité de cette décision: "Les théâtres et les cinémas sont des lieux de culture importants, qui fonctionnent avec des normes de prudence élevées par rapport à la pandémie. Ils pourront fonctionner pendant ces deux semaines et c'est la meilleure des choses qui puissent arriver. Et pour la suite, nous devons travailler avec des normes plus proportionnelles qui nous permettront de vivre avec ce virus et de préserver la santé mentale au-delà de la santé physique", a-t-il conclu. "En l’état actuel de la situation sanitaire, il n’était ni nécessaire ni cohérent de les fermer", ont rajouté sur Twitter les coprésidents des Verts, Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet.

Un nouveau Codeco dans une semaine

Notons qu'un second Comité de concertation se tiendra également la semaine prochaine. Au programme, les autorités feront le point sur la situation épidémiologique en Belgique et l'évolution du variant Omicron. Elles reviendront également sur les mesures restrictives toujours en vigueur.

Face à ce nouveau coup de théâtre, Georges Gilkinet a rajouté ce matin sur les ondes de la Première que le fonctionnement du comité de concertation devrait peut-être être remis en question. "Parfois, on a besoin d’un élément extérieur pour nous aider, mais je dirais évidemment que tout est bien qui finit bien et tirons-en les leçons dans notre façon de fonctionner."