La fusée à damier rouge et blanc d’Hergé, Blake et Mortimer aux aguets, Natacha devant l’Atomium, le Marsupilami dans sa forêt équatoriale, Boule et Bill au ski, Lucky Luke qui observe les Dalton, Spirou et Fantasio et une série d’autres célèbres figures de la bande dessinée belge en action vont dorénavant illustrer en filigrane le passeport ordinaire de 34 pages du plat pays.

"Le design du passeport belge n’avait plus été modifié depuis 2008", a souligné jeudi la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès (MR). Ce nouveau design est basé sur les héroïnes et les héros de bandes dessinées belges ayant pour thème principal le "voyage", tant dans la page de données que dans la page de visa.

Au-delà de l’apparence, cette refonte est surtout l’occasion de renforcer la sécurité du passeport, "un élément indispensable et très demandé", a rappelé Sophie Wilmès, précisant que ce document d’identité faisait l’objet de fraudes importantes. "L’an dernier, 500 dossiers concernant des fraudes ont ainsi été ouverts." 15 sont aujourd’hui dans les mains du parquet. Ce document a été élaboré en étroite collaboration avec des spécialistes anti-fraude de la police fédérale et sera fabriqué par le consortium d’entreprises Zetes et Thales.

La nouvelle conception intègre 48 éléments de sécurité. Le numéro de passeport est maintenant composé de 2 lettres et de 7 chiffres au lieu de 2 lettres et de 6 chiffres. Un chiffre de contrôle supplémentaire est donc ajouté. La page de données est constituée de polycarbonate (même matériau que pour l’eID). Il n’y a plus de feuille de décodage transparente car le filtre de décodage et la puce sont maintenant intégrés dans la page de données.

La photographie du titulaire du passeport est imprimée en noir et blanc. Un code-barres a été intégré au recto de la page de données, contenant entre autres les données personnelles du titulaire du passeport. Ce même côté contient également une photo secondaire dans laquelle la gravure au laser et la perforation au laser sont combinées et dans laquelle l’année de naissance du titulaire est également incluse dans la perforation au laser.

Le passeport délivré par la Belgique est très recherché, notamment par les trafiquants, car il permet à ses détenteurs de se rendre dans 149 pays, dont 110 sans visa. On se souvient par exemple que les assassins du commandant Massoud présentaient de faux passeports belges…

Le prix facturé par les Affaires étrangères pour le nouveau document reste identique : 65 euros (pour adultes) et 35 euros (pour mineurs). La durée de validité sera toujours de 7 ans pour les adultes et 5 ans pour les mineurs d’âge. Ce nouveau passeport sera disponible dès le 7 février 2022. L’ancien reste valable jusqu’à sa date d’expiration.

Pour accompagner ce lancement, une exposition temporaire sur l’histoire du passeport belge sera accessible au musée de la Bande dessinée du 28 janvier au 6 mars 2022 inclus.