Belgique

La police locale a dressé un procès-verbal à l'encontre d'un prêtre de la localité limbourgeoise de Montenaken (Gingelom) qui avait menacé, le 6 août dernier, de sortir son "riot-gun" contre des membres du personnel d'un centre de revalidation pour animaux venus saisir des animaux laissés à l'abandon. 

L'évêché de Hasselt a reconnu mercredi que l'homme d'église avait un problème et une équipe de soins a été mise sur pied aussi bien pour le bien-être du prêtre que de celui de ses animaux. Le personnel du centre souligne que ce n'est pas la première fois qu'il est confronté à l'ire de propriétaires dont les animaux, négligés, doivent être saisis.

Dans le cas du prêtre, il était question de sept oiseaux, comme des perroquets, des perruches et un cacatoès ainsi que sept poissons rouges.

La police a saisi l'arme du prêtre, qui s'était déjà fait remarquer il y a quelques années lors de la saisie d'ânes.