"Depuis ce matin, des files importantes sont constatées au contrôle des passeports des passagers des vols non-Schengen, effectué par la police fédérale", reconnait dans un communiqué Brussels Airport. Au total, 66 vols non-Schengen étaient prévus ce dimanche sur un total de 229 vols au départ, ce qui représente environ 30% de vols non-Schengen, précise à Belga une porte-parole de l'aéroport.


Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos circulaient montrant de longues files d'attente de passagers et les voyageurs, excédés, ont fait part de leur colère. 

 
 

Outre les nombreux vols prévus sur une période assez courte, les e-gates étaient indisponibles dimanche à cause d'un problème technique, ce qui augmente fortement les temps d'attente.

"Tous les comptoirs pour effectuer les contrôles aux frontières sont pourtant remplis. Une équipe supplémentaire est même sur place pour gérer le flux des passagers", indique de son côté une porte-parole de la police fédérale, précisant que la police fait de son mieux "pour fluidifier les files". Le problème technique aux e-gates ne sera toutefois pas résolu aujourd'hui, concède-t-elle.

Brussels Airport conseille aux passagers des vols non-Schengen d'arriver bien à temps à l'aéroport, à savoir trois heures à l'avance.