Il avait menacé, insulté des policiers, et tenus des propos racistes

BRUXELLES Un sympathisant de l'organisation Sharia4Belgium a été condamné vendredi à une peine de travail de 200 heures par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir menacé et insulté des policiers et tenu des propos racistes. L'homme, originaire de Vilvorde, s'était également opposé violemment à son arrestation. Les faits se sont déroulés le dimanche 3 juin, quelques jours après les émeutes de Molenbeek qui ont éclaté à la suite du contrôle d'identité contesté d'une femme en niqab. Le soir du 3 juin, la police de la zone Bruxelles Ouest a essayé de contrôler quelques membres présumés de Sharia4Belgium qui se trouvaient dans un salon de thé, rue de Ribaucourt. Une discussion très animée et une altercation s'en sont suivies.
Le jeune homme, âgé de 21 ans, se serait montré violent et aurait lancé une chaise en direction des agents de police. Selon le parquet, ceux-ci ont pu le maîtriser à l'aide de matraques et de spray au poivre. L'individu a ensuite été transporté à l'hôpital avec une blessure à la tête. Il y a tenu des propos racistes à l'encontre des Juifs et a menacé et insulté les policiers.
Selon le prévenu ces propos ont été tenus lors d'une discussion animée avec les agents. Son avocate, maître Mieke Thyssen, a également contesté qu'il ait résisté à son arrestation et se réfère à différents rapports de police qui se contredisent.
Le tribunal a toutefois estimé que l'ensemble des faits étaient prouvés mais a condamné l'homme à une peine de travail afin de lui donner une chance d'apporter une contribution constructive à la société. Il a toutefois été déchu de ses droits civils et politiques pour une période de cinq ans.

© La Dernière Heure 2012