Belgique

L'organisation est liée au milieu mafieux italien, la Camorra napolitaine, fortement impliquée depuis plusieurs années dans le trafic international de fausse monnaie


MONS Cinq personnes ont été interpellées lundi et mardi, et placées sous mandat d'arrêt, dans le cadre d'un trafic de fausse monnaie. Six autres personnes ont été interpellées mercredi dont deux ont été placées en détention pour des affaires préalables de trafic de stupéfiants. Quatre étaient en cours d'audition mercredi après-midi, ont indiqué le parquet de Mons et la police judiciaire fédérale (PJF) de Mons. L'enquête, qui a débuté en octobre 2010, a permis de démanteler une organisation criminelle active dans la production de fausses pièces en euro.

Les suspects d'origine italo-belges, en complicité avec des Italiens originaires de Naples et des Pouilles avaient installé à Cuesmes et à Pieton deux presses industrielles permettant de frapper la fausse monnaie.
L'organisation est liée au milieu mafieux italien, la Camorra napolitaine, fortement impliquée depuis plusieurs années dans le trafic international de fausse monnaie.

L'enquête en Belgique a aussi permis de retracer la livraison d'envion 60.000 euros de faux billets de diverses coupures. La source italienne de ces faux billets est confirmée comme provenant d'imprimeries dans la région de Naples.
Des policiers français ont également participé aux opérations de ce début de semaine dans la région du Centre, dans le cadre d'une commission rogatoire internationale. Celle-ci avait été ordonnée à la suite de l'interpellation en France en septembre 2010 d'un suspect en possession d'une matrice de 50 eurocents portugais.

© La Dernière Heure 2011