L'affaire fait beaucoup de bruit au niveau politique. Ce dimanche, l'activiste climatique Anuna De Wever a retweeté un article de Gert Verhulst dans le Morgen. Dans cette interview, le réalisateur et acteur belge abordait des questions liées au réchauffement climatique, entre autres. Ce qui a eu le don d'énerver fortement celle qui est à l'origine du mouvement Youth for Climate en Belgique.

"Un vieil homme blanc hétérosexuel qui minimise complètement la crise climatique et donne une opinion sur un sujet dont il n'a absolument aucune connaissance. Quoi d'autre est nouveau ?", a-t-elle exprimé sur le petit oiseau bleu de Twitter.

Rapidement, la jeune femme de 20 ans a été fustigée sur les réseaux sociaux. Premier à monter au créneau: Sammy Mahdi. "L'intolérance se présente sous de nombreuses formes. Pouvons-nous cesser de réduire l'opinion d'une personne à son âge, sa couleur de peau, son orientation et son sexe ? Est-ce si difficile?", a répondu le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration.


Lorin Parys, le vice-président de la N-VA est également sorti de ses gonds. "N'êtes-vous pas d'accord avec ce qu'il dit ou n'a-t-il pas le droit de le dire parce qu'il n'est pas jeune, trans et de couleur? C'est ainsi que l'on enlise la cause pour laquelle on dit se battre dans la folie des mots", a-t-il réagi également sur le réseau social.


Ce tweet polémique a aussi fait réagir Egbert Lachaert. Le président de l'Open Vld a demandé à la jeune activiste de "se concentrer sur le débat de fond. Les attaques personnelles n'améliorent pas le climat."