L'accord trouvé, qui devrait rassurer les travailleurs de l'Horeca, doit encore être avalisé au parlement.

Selon nos informations, confirmées par le président du MR Georges-Louis Bouchez, les anciens partenaires de la Suédoise sont parvenus à s’accorder sur une proposition de loi qui réduit à 6% la TVA dans le secteur Horeca, pour un an, valable à partir de la réouverture.

Une proposition qui vise à éviter les faillites et les pertes d'emploi dans un secteur fortement impacté par la crise sanitaire.

Les discussions doivent maintenant se poursuivre au parlement pour que l'accord soit avalisé.