Belgique Magnette lance la piste d’un gouvernement minoritaire, soutenu par le PTB. Ces derniers refusent "de signer un chèque en blanc".

Le PS et le PTB ont entamé un nouvel épisode dans leurs discussions en vue de former un gouvernement wallon. Un nouveau tour de table de ce qui s’apparente à un poker menteur : le premier qui quitte la partie perd la face.

Le bourgmestre de Charleroi a sorti la première carte, ouvrant grand la porte. "Nous voulons donner toutes ses chances à une majorité de gauche en Wallonie et nous considérons que le PTB devrait être reçu par les informateurs comme ils ont été reçus pas le Roi", a-t-il tweeté au terme de la matinée. Le bourgmestre de Charleroi a ajouté souhaiter une majorité "la plus progressiste possible", estimant par ailleurs qu’un gouvernement minoritaire était "une piste sérieuse".

(...)