L'immeuble, inoccupé, ne semblait pas particulièrement visé. Un membre présumé du milieu de la drogue anversois habite toutefois dans un édifice voisin.

Il s'agit du quatrième incident violent en trois jours. Dans la nuit de vendredi à samedi, une habitation avait été la cible de tirs dans le district anversois de Borgerhout. Dans cette même section de la ville, une grenade placée sous un véhicule stationné avait explosé samedi matin. Enfin, la porte d'entrée d'une habitation avait été réduite en cendres à Deurne.

Une enquête a été ouverte pour notamment déterminer si ces événements sont liés.