Perpétrée peu après minuit, l'attaque a endommagé les services de l'e-campus et les systèmes administratifs de la haute école. "Les techniciens du service IT étaient encore au travail à cette heure-là et ont pu rapidement y faire face", a expliqué Karolien Loriers, porte-parole d'AP Hogeschool. La direction a ensuite décidé la fermeture de ses locaux dans le but d'éviter une propagation du virus électronique.

La Computer Crime Unit de la police fédérale (FCCU) a été informée de l'incident et AP Hogeschool collabore notamment avec Microsoft afin de résoudre le problème.

Les étudiants suivront mercredi, dans la mesure du possible, les cours en ligne via les services externes Teams et Digitap, tandis que les collaborateurs de l'institution devront travailler de chez eux. "Dans notre malheur, nous avons la chance d'avoir été bien préparés à l'enseignement à distance à la suite de la crise du coronavirus", conclut Mme Loriers.