Le projet, évalué à 200 millions d'euros, entre dans le cadre de l'ambition gouvernementale de doubler le volume de fret ferroviaire en Belgique d'ici 2030. Le plan financier, qui implique tous les niveaux de pouvoir depuis la Ville de Gand jusqu'à l'Union européenne, n'est pas encore établi. Seuls deux millions d'euros sont actuellement prévus pour sa phase d'élaboration. Les premiers travaux sont espérés pour 2024.

Les chances que l'Union européenne intervienne financièrement sont réelles car le North Sea Port se trouve sur trois corridors de transport européens, souligne-t-on encore. North Sea Port est issu de la fusion des ports de Gand, Terneuzen et Flessingue.