L’automne a fait une arrivée fracassante en Belgique ces derniers jours. Depuis le début officiel de la saison des feuilles mortes, la météo a brusquement changé pour nous offrir de la pluie, beaucoup de pluie. C’est simple, un record a été battu ces derniers jours au niveau des précipitations. “Les chiffres de ce mardi matin indiquaient un total de 100,2 litres par mètre carré depuis le début du mois, indique Pascal Mormal, météorologue à l’IRM. Il ne s’agit pas d’un record sur l’ensemble du mois, mais bien sur la dernière décade (10 jours, NdlR) de ce mois de septembre puisqu’il est tombé 3,8 litres d’eaux jusqu’au 22 septembre, et 96,4 litres depuis le 23.”

De quoi battre un record qui datait de 1974. Lors de la dernière décade de ce mois de septembre, il était tombé 72,3 litres d’eau par mètre carré à Uccle. Cette fin septembre 2020 est donc la plus pluvieuse depuis le début de ces relevés spécifiques, en 1901. “C’est assez remarquable au niveau des chiffres, mais aussi par les différences qu’on a pu observer tout au long du mois, poursuit le météorologue. Rappelons que nous avons enregistré 34,3 degrés (16 degrés au-dessus de la moyenne) à Uccle le 15 septembre dernier, avec deux premières décades très sèches et chaudes. Cela s’est ensuite couvert et bien rafraîchi avec seulement 12,6 degrés maximum ce samedi 26 septembre, soit plus de 5 degrés sous la moyenne. C’était d’ailleurs le second 26 septembre le plus froid depuis le début des relevés !

Il n’y a donc pas eu de transition entre l’été et l’automne, de quoi augurer quelques semaines pourries ? “Les deux prochaines semaines s’annoncent assez médiocres et fraîches, annonce-t-il. Il y aura encore pas mal de pluie cette semaine, et beaucoup de vent vendredi et samedi. La semaine prochaine sera légèrement plus clémente. Pour la suite, il est difficile de se prononcer, mais on est tout à fait en droit d’espérer quelques beaux jours à partir du 15 octobre. Cela s’est produit régulièrement ces dernières années.

Il ne faut donc pas perdre espoir de profiter de quelques généreux rayons de soleil avant le début du mois de novembre et les congés de la Toussaint, généralement synonymes du passage à un temps plus hivernal.