Ce jeudi, L.P., un étudiant de 23 ans, a comparu devant la chambre des comparutions immédiates de Bruxelles. Il devait répondre de rébellion en bande et port d’armes par destination. Les faits se sont passés dans le cadre de la Boum du Bois de la Cambre qui s’est tenue le 1er avril dernier. Le parquet de Bruxelles a requis une peine de travail de 200 heures.

On lui reproche d’avoir jeté à plusieurs reprises des bouteilles ainsi qu’un morceau de bois à l’encontre des forces de l’ordre. Celles-ci étaient venues disperser la foule réunie pour la Boum du Bois de la Cambre. Le jeune étudiant en ingénierie a été interpellé, plaqué au sol et menotté par deux agents de police. Alors qu’ils s’occupaient de L.P., les deux policiers ont reçu des bouteilles et des coups de la part d'autres émeutiers.


“Je ne voulais blesser personne, c’est pour ça que je visais les autopompes” a-t-il déclaré.

L.P. est étudiant en ingénierie, il est par ailleurs en stage dans une entreprise qui fournit du matériel à la police. Il présente un casier judiciaire vierge.

Jean-Joris Schmidt, l’avocat de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a réclamé 1 500 euros de dommages moraux et 5 000 euros de dommages physiques pour quatre policiers blessés ce jour-là. "Les images prises par les différents médias prouvent les faits qui lui sont reprochés” a-t-il déclaré.

Le parquet de Bruxelles a requis une peine de travail de 200 heures à l’encontre de l’étudiant : “Les faits sont inacceptables” a-t-il affirmé

De son côté, l’avocat de L.P. Me Mehdi Abbès, a plaidé que son client ne participait plus à la rébellion en bande dès lors qu’il était menotté au sol : “Il ne peut donc pas être responsable des dégâts et blessures occasionnées aux forces de l’ordre survenus après son arrestation”. Il a également invoqué le contexte sanitaire actuel : “Ces jeunes ne sont pas des casseurs. La plupart d’entre-eux, ce sont notre futur. Ils prendront peut-être votre siège Madame la présidente”.

La chambre des comparutions immédiates tranchera sur la question le 4 juin prochain.