Depuis plusieurs mois, la PJF et le ministère public alertent sur la situation de cette composante de la police fédérale spécialisée dans la criminalité supra locale grave et organisée.

Dans sa lettre, le Collège souligne que sa mise en garde du 1er décembre dernier, à l'occasion du Conseil national de sécurité auquel assistaient le Premier ministre Alexander De Croo, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, n'a pas porté ses fruits. Il renvoie également - dernier épisode en date - à une interview accordée le 11 avril par Marc De Mesmaeker au Standaard, dans laquelle le commissaire général tirait la sonnette d'alarme face à la "situation de quasi-faillite de la police fédérale".

Le président du Collège des procureurs généraux, Ignacio de la Serna, demande dès lors à être entendu par les deux commissions "en présence du procureur fédéral, du directeur général de la PJF, des procureurs du Roi et directeurs judiciaires d'Anvers, de Liège et de Bruxelles afin de pouvoir vous exposer clairement l'état catastrophique de la PJF et l'impact sur la sécurité et la protection de nos citoyens".