Le flacon contient en théorie cinq doses, mais si l’on dispose d’une seringue de 1 millilitre, il est possible d’en obtenir six. Ce qui permet de vacciner davantage de personnes plus rapidement.

"Un goulot d'étranglement"

Mais on va arriver à "un goulot d’étranglement" concernant ces seringues, a affirmé le ministre socialiste à la Chambre. "Il y a une pénurie. Pour le moment, on en a assez. Nous avons commandé 380000 seringues de 1 ml, qui ont été livrées en décembre. Et nous en avons recommandé 3,6 millions, qui arriveront le 15 mars. Entre début février et la mi-mars, il y aura un problème de seringues de 1 ml. On cherche des solutions pour en trouver. Cela n’empêchera pas de vacciner, car nous avons des seringues de 2 ml, mais on n’aura que cinq doses."

Selon Frank Vandenbroucke, la cause de cette probable future pénurie de seringues de 1 ml provient d’un achat européen qui accuse du retard. "Face à ce retard, nous avons commandé 380 000 puis 3,6 millions de seringues, mais entre les deux stocks, il y a un problème potentiel, que nous essayons de résoudre."