La Belgique a annoncé la semaine dernière qu'elle n'allait plus administrer le vaccin développé par Johnson & Johnson aux personnes de moins de 41 ans, à la suite du décès suspect d'une jeune femme ayant reçu ce vaccin. Réunis en Conférence interministérielle (CIM), les différents ministres belges de la Santé devaient discuter de la possibilité de poursuivre la vaccination des moins de 41 ans avec ce vaccin, qui ne nécessite qu'une seule dose, mais sur base volontaire. Aucune décision n'a été prise.

La CIM n'a pas non plus pris de décision concernant la vaccination des 16-17 ans. Mercredi matin, le ministre-président wallon Elio Di Rupo s'était dit favorable à une vaccination dès 12 ans. Côté flamand, le ministre de la Santé Wouter Beke a également affirmé qu'il souhaitait vacciner les 16-17 ans, de préférence avant le 11 juillet. Le Conseil supérieur de la santé a donné un avis positif sur ce point.

Les ministres ont aussi débattu ce mercredi de la question des voyages à l'étranger, dans la perspective du comité de concertation de vendredi, précise-t-on au cabinet du ministre fédéral Frank Vandenbroucke.

Ce mercredi, les décisions n'ont donc pas été prises. "Il n'y a donc pas eu de clash", précise-t-on dans l'entourage de Frank Vandenbroucke.

Les ministres se réuniront à nouveau samedi.