La police anversoise se dit informée de la situation, mais ne souhaite pas faire davantage de commentaires sur le dossier. "Nous sommes au courant et nous laissons l'appareil judiciaire faire son travail", a déclaré jeudi le porte-parole de la police, Wouter Bruyns. "Nous ne sommes pas autorisés à faire des déclarations sur des cas comme celui-ci en raison de notre rôle d'autorité disciplinaire. Nous avons confiance dans le déroulement de l'enquête judiciaire".

Selon la Gazet van Antwerpen, les deux personnes interpellées sont un détective de l'équipe de soutien aux toxicomanes (DOT), qui traque les trafiquants de drogue dans les rues d'Anvers, et son épouse, laquelle travaille également au sein de la police.

On ignore quels chefs d'accusation pèsent exactement sur le

s deux agents. Le parquet d'Anvers se refuse à tout commentaire pour l'instant