"J'ai essayé en mon temps d'éliminer le Vlaams Belang, mais je n'y suis jamais parvenu. c'est pourquoi je dois féliciter Bart de Wever". Ainsi a réagi l'ancien Premier ministre belge et candidat libéral à la présidence de la Commission, Guy Verhofstadt, au résultat des législatives.

Quand il était chef du gouvernement, M. Verhofstadt a répété à plusieurs reprises que son succès devait se mesurer aux résultats de l'extrême-droite. "Mais je ne suis jamais parvenu à l'éradiquer", a-t-il confessé dimanche soir. Il s'est également félicité du résultat de son parti, l'Open Vld. "Si quelqu'un avait dit cela il y a quelques mois, on aurait dit qu'il venait d'une autre planète", affirme-t-il, saluant le travail "fantastique" effectué par la présidente, Gwendolyn Rutten.


Verhofstadt champion des voix de préférence

La tête de liste de l'Open Vld aux européennes Guy Verhofstadt est le champion des voix de préférence aux européennes dans le collège électoral néerlandophone belge, avec 474.444 voix, après un dépouillement de 87% des bureaux de vote.

M. Verhofstadt devance la candidate CD&V Marianne Thyssen (327.845), le N-VA Johan Van Overtveld (239.217), la sp.a Kathleen Van Brempt (155.635) et le CD&V Steven Vanackere (144.451). Côté francophone, Louis Michel est le vainqueur du scrutin, avec 113.594 voix de préférence. Il devance Marie Arena (66.805) et Frédérique Ries (64.134). Claude Rolin, tête de liste du cdH, obtient 38.505 voix, suivi par le PP Luc Trullemans (33.432) et le PS Marc Tarabella (32.290). Gérard Deprez pointe à 28.429 voix, tandis que l'Ecolo Philippe Lamberts recueille 20.367 voix.