Ce dimanche, plusieurs incidents ont émaillé les rencontres de Pro League, notamment le derby anversois entre le Beerschot et l'Antwerp ainsi que le match opposant le Standard à Charleroi. Dans le derby anversois, un supporter du Beerschot a lancé un fumigène dans le kop de l'Antwerp. A Sclessin, la rencontre a tout d'abord dû être interrompue après que des supporters aient eux aussi lancé des fumigènes sur la pelouse, puis a été définitivement arrêtée lorsque des supporters rouches ont envahi le terrain à cinq minutes du terme. 
 

Ces débordements, relayés en masse par les médias et sur les réseaux sociaux, ont également fait réagir le virologue flamand Marc Van Ranst. L'expert déplore le comportement de ces ultras et plaide tout bonnement pour une interdiction de public dans les stades en raison du risque sanitaire. Il a d'abord souligné qu'une "petite bande de hooligan s'est assurée que les prochains matches se joueront à huis clos, comme c'est le cas aux Pays-Bas", après les débordements qui ont marqué la fin de Standard-Charleroi.

Avant de publier un second tweet: "Aux Pays-Bas, les matchs se jouent actuellement à huis-clos, malgré de meilleures données épidémiologiques. En Belgique, les supporters ont eu la chance de montrer que les compétitions pouvaient se dérouler dans le respect des règles sanitaires. Mais ils ont malheureusement marqué contre leur camp", a-t-il fustigé sur Twitter, faisant aussi référence au port du masque en tribunes qui n'a pas été respecté.