C'est le nouveau ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (s.pa), qui a recommandé de limiter ses contacts à trois personnes. "Il faut à tout prix éviter une situation où il faudrait isoler les personnes âgées et fermer les écoles", a-t-il concédé sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" sur RTL-TVI.

Vandenbroucke sortait d'une réunion avec le Premier ministre Alexander De Croo. Les deux hommes auraient convenu qu'il était temps d'agir, à en croire Het Nieuwsblad. Il est donc fort possible que des nouvelles mesures soient instaurées très prochainement, sur base des recommandations des experts. De Croo et Vandenrbroucke sont en tout cas d'accord pour avoir une approche différente que celle du gouvernement précédent. "Par le passé, il y a eu trop d'annonces qui n'étaient pas claires, ce qui a apporté trop de confusion", souligne De Croo. "C'est ce que je veux éviter. Tout le monde doit comprendre ce qu'on attend de lui/d'elle."

Et donc l'idée de restreindre une nouvelle fois les contacts sociaux, en passant à une bulle de 3. "Le chiffre de trois contacts ne tombe pas du ciel", a indiqué Erika Vlieghe, ex-présidente du GEES, sur Radio 1 ce lundi matin. "Cela figure aussi dans le rapport de la Celeval. On peut y lire qu'il faut limiter ses contacts à trois personnes si on passe à l'orange. C'est juste une traduction de la réalité."

Pour l'infectiologue de l'université d'Anvers, l'heure n'est plus aux tergiversations. "Je pense que tout le monde sent que la situation est en train de nous échapper. Et l'un des plus grands objectifs a toujours été de ne pas saturer le système de soins de santé". Et d'ajouter: "Quand votre maison brûle, vous devez faire quelque chose".