Le Conseil supérieur de la santé a été sollicité par Frank Vandenbroucke afin de rendre un avis sur la possibilité de raccourcir les délais entre la seconde dose et la dose de rappel du vaccin contre le coronavirus.

Actuellement, le délai est de deux mois pour le vaccin Johnson & Johnson, de quatre mois pour celui d'AstraZeneca et de 6 mois pour ceux de Pfizer et Moderna.

La Taskforce vaccination a également été invitée à étudier la question de la faisabilité de l'opération.