Le ministre a demandé conseil à ce sujet au secteur de l'éducation et aux partenaires sociaux, il a aussi demandé l'avis des parents, renseignent Het Nieuwsblad, De Standaard, Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen ce vendredi. Le débat sur le raccourcissement des vacances scolaires d'été fait rage dans l'enseignement flamand depuis plusieurs années. Selon les experts, les vacances estivales durent trop longtemps, ce qui signifie que les enfants perdent trop de connaissances et qu'il est plus difficile de se reconnecter en septembre.

Ainsi, plusieurs parents d'enfants scolarisés dans une école catholique ont reçu un sondage par e-mail de l'organisation de parents VCOV, afin de solliciter leur avis sur une réduction des congés d'été, avec en échange une prolongation des vacances d'automne et de printemps.

Un tel système a été approuvé dans l'enseignement de langue française plus tôt cette année et sera mis en place à partir de la prochaine année scolaire. Les recommandations finales du Conseil flamand de l'enseignement (Vlor) et des partenaires sociaux ne sont pas attendues avant le printemps 2022.

"Nous avons toujours dit que nous ne reculons devant aucun débat", a déclaré le porte-parole de Ben Weyts.

Au syndicat ACOD, 57% des enseignants sont favorables au maintien de l'arrangement actuel et 43% souhaitent le modifier, a déclaré la secrétaire générale Nancy Libert.