Après les révélations de La DH, József Szájer, membre du Fidesz de Viktor Orban, a reconnu être impliqué dans la lockdown partouze organisée à Bruxelles. Le Premier ministre hongrois est revenu sur cet épisode qui, forcément, ne le ravit pas.

Pour le Magyar Nemzet, il a répondu à certaines questions. "Ce que notre collègue József Szájer a fait n'est pas conforme aux valeurs de notre parti politique", a-t-il commencé. Avant ensuite de condamner fermement les agissements de son ex-collègue. "Nous n'oublierons pas ses trente années de travail, mais ce qu'il a fait n'est pas acceptable et ne peut être défendu. Il a pris la seule bonne décision en démissionnant de son mandat au Parlement européen avec des excuses", a conclu Viktor Orban.

Après l'éclatement de l'affaire, József Szájer a dû quitter le parti du Premier ministre. Il a démissionné au travers d'une lettre adressée au chef du parti Fidesz, Gábor Kubatov.