Distribution de cette partie filtrante du masque à compter de ce 4 mai. Des masques, des vrais, seront également produits.

La Première ministre Sophie Wilmès l'avait annoncé au terme du mémorable Conseil National de Sécurité du vendredi 24 avril dernier : l'Etat belge va fournir à chaque citoyen un masque de protection afin de lutter contre la propagation du Covid-19, déjà responsanble de plus de 7.500 décès en Belgique. Des masques, vraiment ? "Impossible vu les délais", tonnait notamment Koen Geens.

Plus précisément: "Le gouvernement fédéral et les entités fédérées travaillent ensemble afin de procurer gratuitement à chaque citoyen au moins une protection en tissu normé. Diverses initiatives vont en ce sens. Les autorités souhaitent également distribuer deux filtres à chaque citoyen afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent les intégrer dans les masques déjà acquis ou confectionnés."

C'est tout d'abord ce filtre interne, à insérer dans un masque fabriqué maison, que les citoyens s'apprêtent à tous recevoir, en premier lieu. La DH a pu obtenir, en primeur,  images et détails de ce kit, qui sera distribué à partir du 4 mai. Date, pour rappel, à partir de laquelle le port du masque sera rendu obligatoire dans les transports en commun.

© D.R.

20 millions d'unités de cette partie filtrante de la protection faciale ont été commandées. Reste à voir selon quel processus le édéral les distribuera.

Deux sociétés ont honoré cette commande du fédéral : Deltrian (à hauteur de 70%, l'entreprise de Fleurus doit fournir 960.000  filtres au fédéral par jour) et Sioen Industries (30%). Ces filtres seraient lavables à plusieurs reprises (entre 5 à 10 fois).

Ce n'est pas tout : il nous revient également que la production de masques, à très grande échelle, soit bien sur les rails : la chaîne de production devrait être disponible le 28 mai, pour une mise sur le marché dès le 5 juin.