Georges-Louis Bouchez a marqué son accord avec la proposition des préformateurs en vue d’une coalition Vivaldi. Une ultime proposition avait été soumise au président du MR avant l’entrevue au Roi. Un entretien bilatéral avec les deux préformateurs Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau a eu lieu cette après-midi.

En voici les principaux points:

Énergie : la sortie du nucléaire se ferait selon le calendrier prévu par la Loi.

Institutionnel :

Deux ministres seraient chargé du débat sur le futur du pays et les réformes institutionnelles.

Une renforcement de l’autonomie des Régions notamment en matière de soins de santé, sera mis en place.

Éthique :

Un débat aura lieu à la Chambre sur l'IVG comme convenu précédemment, sur demande du CD&V.

Budget:

Un refinancement des soins de santé sera organisé. Il s'agit du plus important refinancement depuis la création de la sécurité sociale.

Une enveloppe additionnelle sera accordée pour le relèvement des allocations sociales, avec des pensions à 1500€ nets mais aussi pour des moyens en plus pour la Justice.

Un plan d’investissement et des mesures conjoncturelles de relance en 2021 et 2022, en dehors dus budget.

Une garantie non-limitée dans le temps sur l’équilibre de la sécurité sociale.

Fiscalité

Le futur accord de gouvernement ne créera pas de taxes sur les plus-values. Selon des sources libérales, aucune nouvelle taxe ne sera levée.

A gauche, on assure que la note comprend une contribution spéciale des citoyens aux épaules les plus larges, avec donc une taxe sur les super riches.

La préparation d'une grande réforme fiscale à l’horizon 2024.

Le verdissement de la flotte des voitures de société.

Une taxe digitale sur les GAFA (Facebook, Twitter etc.)

Transparence et lutte contre la lutte fiscale : un taux d’imposition minimum sera appliqué pour les sociétés multinationales.

Travail

Une réforme du marché du travail sera menée. La loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises ne sera pas modifiée.Un renforcement du rôle des partenaires sociaux est aussi prévu.

Pas d’économie sur le chômage et le régime d’incapacité.

Pensions

Pas d’ajustement de l’âge de la pension