Les zones de baignade en plein air qui seront ouvertes cet été en Wallonie sont connues ! Bonne nouvelle pour les Wallons et les touristes, elles seront plus nombreuses cette année que l’année dernière. Trois sites viennent en effet compléter les quatre nouvelles zones créées l’an dernier, ce qui porte le nombre de zones de baignade ouvertes à 27. Les nouveaux sites sont : lac de Bambois, situé à Fosses-la-Ville, du site de baignade du Canal Plage à la Maison du canal de l’Espierres à Leers-Nord et Wallonie Picarde et de la zone de baignade de Neufchâteau.

Autre bonne nouvelle pour les amateurs de plongeon en pleine nature : la saison balnéaire durera un mois de plus que l’année passée. Elle s’étendra du 1er juin au 30 septembre 2021.

“Alors que le soleil est de retour, et après la période difficile que nous venons de vivre, je me réjouis que les Wallonnes et les Wallons puissent profiter d’un accès prolongé à ces zones de baignade, qui sont désormais aussi plus nombreuses. Offrir un accès à la nature pour toutes et tous dans le respect de l’environnement et de la santé fait partie des priorités du Gouvernement”, a déclaré la ministre wallonne de l’Environnement Céline Tellier lors de la présentation des zones de baignade.

“Suite aux investissements réalisés en Wallonie en matière d’assainissement des eaux usées, notamment la construction de stations d’épuration collective, la pose de nouveaux égouts et collecteurs et l’installation de systèmes d’épuration individuelle en zone d’assainissement autonome, on constate ces dernières années une amélioration de la qualité bactériologique des eaux”, a-t-elle également indiqué.

Une campagne de prospection et d’analyses continuera cet été 2021 sur 9 autres sites en vue de l’ouverture de nouvelles zones de baignade dans les prochaines années. La Ministre Tellier lance également un appel aux communes, leur demandant de signaler les sites propices à la baignade afin que l’administration wallonne puisse envisager de compléter la liste des sites autorisés dans les années qui viennent.

 

© IPM