Le vaccin anti-Covid de la firme américaine Novavax, commercialisé sous le nom de Nuvaxovid, devrait être disponible en Belgique dès la fin du mois de février, annonce Christie Morreale (PS) ce mercredi.


Dans un communiqué, la Commission Interministérielle Santé en a détaillé les modalités d'administration. Le vaccin de Novavax sera d'abord destiné aux personnes présentant un risque élevé de réaction allergique aux vaccins disponibles ou ayant développé des effets secondaires avérés lors d'une première vaccination.

Le vaccin américain sera ensuite proposé dans plusieurs centres de vaccination pour les citoyens qui le souhaitent, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les plateformes d’inscription BruVax et QVax pourront bientôt être utilisées pour prendre rendez-vous pour ce vaccin en particulier.

Au total, 510 000 doses seront livrées à notre pays en février-mars, précise encore le communiqué. Avec cette livraison, un maximum de 170 000 personnes pourront être vaccinées avec Nuvaxovid.

Vaccin "sous-unitaire"

Le vaccin Novavax n'a pas recours à la technologique d'ARN messager, utilisée dans les vaccins Pfizer et Moderna. Il se base sur une technologie plus classique, similaire au vaccin contre la coqueluche. Concrètement, le Nuvaxovid est un vaccin protéique dit "sous-unitaire". Il contient de petites particules imitant la protéine Spike du coronavirus, contre laquelle l'organisme produit des anticorps.

Le schéma de vaccination de base avec Nuvaxovid compte 2 doses, à administrer à au moins 3 semaines d'intervalle.

Pour rappel, le vaccin Novavax avait été autorisé par l'Agence européenne des médicaments (EMA) le 20 décembre dernier.

Après Pfizer, Moderna, Astra Zeneca et Janssen, Novavax deviendra ainsi le 5eme vaccin utilisé en Belgique pour lutter contre le Covid-19.