Fin novembre, le Premier ministre expliquait ne pas vouloir d'une vaccination obligatoire pour l'ensemble de la population belge. Ce dimanche, dans le quotidien De Zondag, il est pourtant revenu sur sa position et a envisagé désormais de l'imposer. "On vaccine pour sa propre santé, mais aussi pour celle des autres. Je crois qu'il vaut mieux convaincre qu'imposer. Mais quand on voit que, dans les unités de soins intensifs, il y a cinq fois plus de personnes non vaccinées, on ne peut pas éviter la question. L'objectif est clair : nous devons vacciner tout le monde. Si la voie de la vaccination obligatoire peut y contribuer, je suis prêt à l'envisager. Attention : un gouvernement ne peut pas décider cela tout seul. Ce débat doit avoir lieu au Parlement."

Pour Alexander De Croo, la stratégie dans la lutte contre le coronavirus a changé: "Autrefois, le plan était : comment éviter les nouvelles vagues ? Aujourd'hui, cela devrait être : comment garder les vagues aussi plates que possible ?", a-t-il détaillé. "Soyons réalistes, Omicron ne sera pas la dernière vague. Le virus va proliférer dans les années à venir. Il faut apprendre à vivre avec", a-t-il reconnu.