Belgique

Le président du PS Elio Di Rupo estime que le PTB ne veut pas gouverner et que les voix qui lui seraient attribuées affaibliront la gauche.

Vous avez le sentiment que le PTB n’ira pas au gouvernement ?

"Ce n’est pas un sentiment, c’est une certitude. J’ai beaucoup de respect pour les citoyens qui vont voter PTB et je peux les comprendre. Dans 7 communes, il y a eu des négociations sérieuses. Dans aucun cas, ils n’ont accepté une dynamique de responsabilité. Ils veulent, pour monter dans un gouvernement, qu’on ne tienne pas compte des traités européens. C’est comme si vous disiez : on va faire un gouvernement mais sans respecter la loi belge. Nous voulons changer les traités européens. Mais nous nous battons pour cela. Voter pour le PTB, c’est voter pour la droite. Ce sont des voix perdues qui n’iront pas au PS, et qui affaiblissent la gauche dans le rapport de force gauche-droite."

Theo Francken compare le programme du PS à une Saint-Nicolas.

"Je plains ceux qui croient Theo Francken. À sa place, après la politique qu’il a menée et son implication dans le trafic de visas humanitaires, je ferais preuve de plus de discrétion."

La Flandre est de plus en plus à droite, la Wallonie à gauche. Problématique ?

(...)