Belgique

Il s’agit d’une infraction et le montant de l’amende va être doublé. 

L'amende passera donc à 116 euros, au lieu de 58. Cela constituera désormais une infraction de second degré, comme un dépassement par la droite. "C’est logique, car le dépassement par la droite est souvent une conséquence du fait que les automobilistes squattent la bande du milieu ", précise Benoît Godart, porte-parole de Vias.

La proposition, déposée par l’Open-VLD, a été adoptée par la commission infrastructures de la Chambre ce mercredi. Elle émane d’une demande formulée par l’institut Vias.

Le centrisme constitue le comportement qui irrite le plus les automobilistes belges, et de très loin. Le principe est connu : des automobilistes restent sur la bande du milieu après un dépassement, sans se rabattre.

"La police ne sanctionnera par contre pas tous les usagers qui restent sur la bande du milieu pour dépasser quelques camions le matin dans les embouteillages ", rassure Benoît Godart.