Vincent Van Peteghem, le ministre des Finances, était l'invité de la matinale de Bel RTL. Il a confirmé que, lors du Kern organisé ce lundi, des avis complémentaires avaient bien été demandés aux experts concernant les voyages à l'étranger.

De son côté, le président du CD&V Joachim Coens a plaidé mardi matin en radio (VRT) pour que le Comité de concertation prévu vendredi renforce les règles autour des déplacements à l'étranger. Selon lui, les voyages non-essentiels et en dehors du cadre professionnel ne devraient plus être autorisés.

Invité de La Première, Maxime Prévot a quant à lui relativisé le débat sur une éventuelle interdiction des voyages. "Je pense que le débat sur la fermeture ou pas des frontières est biaisé. On n'est pas, dans notre petit territoire à l'échelle d'un confetti, en capacité de fermer de manière stricte les frontières, c'est irréaliste. On a trop de contacts transfrontaliers (...) Le vrai problème est du côté de la discipline, de celles et ceux qui doivent respecter la quarantaine à leur retour."

Un autre Kern doit se tenir demain, au cours duquel les ministres pourront voir s'il est nécessaire d'avancer le Comité de concertation, explique Vincent Van Peteghem. " Si c'est nécessaire, bien sûr ", précise le ministre.

"Donner de la perspective"

Vincent Van Peteghem est également revenu sur le "calendrier d'assouplissement" qui avait été annoncé par le gouvernement et qui reste à l'ordre du jour, malgré l'arrivée sur notre territoire des nouveaux variants du coronavirus. " C'est nécessaire pour donner de la perspective aux secteurs fermés ", affirme le ministre des Finances.

" C'est nécessaire de donner une perspective, mais ce n'est pas possible de donner déjà les dates exactes ", précise le ministre. Il s'agirait donc plutôt de définir les secteurs qui pourraient rouvrir en premier, une fois la situation épidémique améliorée. Ce calendrier d'assouplissement devrait permettre d’identifier les secteurs où des protocoles plus stricts et des mesures sanitaires supplémentaires sont nécessaires .