Les voyages non-essentiels seront interdits à compter de ce 27 janvier, et jusqu'au 1er mars. C'est ce qu'a tranché le comité de concertation, ce vendredi 22 janvier. 

Toutefois, des exceptions sont prévues, apprend La DH. Les voyages à l'étranger restent autorisés dans six cas de figure précis et estimés essentiels par nos autorités selon nos informations, qui doivent encore être confirmées et officialisées.

Voici les 6 exceptions qui permettent toujours aux Belges de voyager entre le 27 janvier et le 1er mars

  1. Les déplacements professionnels.
  2. Les habitants transfrontaliers seront encore autorisés à passer la frontière sans se soumettre à la quarantaine, mais pour une durée de maximum 48h.
  3. L'aide à une personne dans le besoin.
  4. Les études : par exemple, un étudiant luxembourgeois qui étudie à Bruxelles pourra toujours traverser la frontière.
  5. Les impératifs familiaux, tels que la maladie ou le décès d'un proche.
  6. Les visites de parents séparés qui ont des enfants en garde partagée vivant dans un pays frontalier.