Il y souhaite plein succès au candidat Sammy Mahdi et lance un appel à écouter davantage la base locale du parti. "Je compte sur lui pour rompre avec les erreurs du passé et élaborer des structures qui partent du local", l'implantation communale des chrétiens-démocrates restant en effet significative. Walter De Donder propose par exemple de mettre en place un "conseil des bourgmestres" au sein du parti. Joachim Coens a annoncé la semaine dernière sa démission de la présidence du CD&V, à la suite d'un sondage catastrophique créditant le parti de 8,7% des intentions de vote. Le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, a dès le lendemain annoncé sa candidature à la succession de M. Coens. Walter De Donder avait de son côté indiqué qu'il y réfléchirait, lui qui avait déjà posé sa candidature en 2019. Il avait alors manqué de peu le second tour avec 16% des voix, derrière Joachim Coens (26%) et Sammy Mahdi (19%).