Belgique

Ruddy Waselynck est conseiller communal à Frameries et membre du Parti populaire. Dans une vidéo diffusée sur Youtube, on le voit torse nu et en short, dans sa cuisine, occupé à singer un musulman en prière. Le tout, sur fond de chant arabe. Des images plutôt dérangeantes pour cette future tête de liste à Mons aux régionales...

Le président du PP, Mischaël Modrikamen, connait l'existence de cette vidéo. Contacté par LaLibre.be, il affirme la trouver "de mauvais goût" et "regrettable", sans pour autant y voir un quelconque caractère raciste.

"J'ai signalé à Ruddy Waselynck que c'était de mauvais goût. Mais il ne s'agit pas non plus de propos ou d'actes racistes. Il est arrivé à tout le monde, en vacances, de singer un musulman qui prie ou un curé qui donne la messe. Ce sont des facéties de vacances. Si M. Wasynck avait fait une vidéo en train de singer un curé, est-ce que cela aurait créé tant de soucis ?", s'interroge Mischaël Modrikamen.

Le président du PP tient cependant à écarter tout lien avec le type de vidéos proposés par certains membres du FN ou par le député original qu'est Laurent Louis (ex-PP). "Il ne faut pas exagérer. Ces images n'ont rien à voir avec un chant nazi ou les chambres à gaz. Ils étaient en vacances, il y avait cette musique qui passait tout le temps à la radio, et M. Waselynck s'est prêté à un gage après avoir perdu des parties à un jeu. Il devait donc imiter. Ça nous est arrivé à tous de singer en vacances..."

Mischaël Modrikamen précise également que ce moment a été capturé il y a 5 ans, "lorsque le PP n'existait pas encore et que Ruddy Waselynck n'était pas actif en politique". Il ajoute qu'il n'y aura pas de sanction.

Le président du PP accuse Aldo-Michel Mungo, le porte-parole du parti La Droite, de répandre cette vidéo auprès des médias pour nuire au PP. "Il a été la chercher sur le mur Facebook de la fille mineure de Ruddy Waselynck. Il s'est créé un faux profil, anonyme, pour y accéder. C'est un procédé méprisable."

Pour rappel, Modrikamen a déposé plainte en 2012 contre Mungo pour s’être livré à une campagne à l’encontre du PP et ses dirigeants. Le patron de La Droite sera jugé prochainement dans cette affaire pour harcèlement, calomnie et diffamation.

Mise à jour (18h)

Suite à la parution de cet article, Aldo-Michel Mungo a tenu à réagir aux accusations. "Cette vidéo était présente publiquement sur la page Facebook de Ruddy Waselynck. Mais je démens complètement avoir créé un faux profil ou l'avoir envoyée aux médias. Le contenu de cette vidéo m'a d'ailleurs choqué."